Prémices de la Collégiale cathare.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prémices de la Collégiale cathare.

Message par Jean de Quaregnon le Mar 11 Aoû - 17:30






Prière cathare du Dieu juste des bons esprits .





Père Saint, Dieu juste des bons esprits, toi qui jamais ne te trompes, ni ne mens, ni ne doutes, de peur d’éprouver la mort dans le monde du dieu étranger, puisque nous ne sommes pas de ce monde et que le monde n’est pas de nous, donnes-nous à connaître ce que tu connais et à aimer ce que tu aimes. Pharisiens séducteurs qui vous tenez à la porte du royaume, vous empêchez d’entrer ceux qui voudraient entrer, alors que vous autres vous ne voulez pas; c’est pourquoi je prie le Père Saint des bons esprits qui a le pouvoir de sauver les âmes, et par le mérite des bons esprits les fait grener et fleurir, et à cause des bons donne la vie aux méchants- et il le fera aussi longtemps qu’il y aura des bons au monde, jusqu’à qu’il n’ait plus aucun de mes petits, ceux qui sont des sept royaumes et sont descendus du Paradis quand Lucifer les en a tirés sous le prétexte trompeur que Dieu ne leur a permis que le bien, et que le diable, parce qu’il était très faux, leur permettrait le bien et le mal, et dit qu’il leur donnerait des femmes qu’ils aimeraient beaucoup, qu’il leur donnerait le commandement des uns sur les autres, et qu’il y en aurait qui seraient rois, comtes ou empereurs, et qu’avec un oiseau ils pourraient en prendre un autre et avec une bête, une autre bête. Tous ceux qui lui seraient soumis descendraient en bas et auraient le pouvoir d’y faire le mal et le bien comme Dieu en-haut; il leur valait beaucoup mieux (disait le diable) être en bas où ils pourraient faire le bien et le mal, qu’en haut où Dieu ne leur permettrait le bien. Et alors ils montèrent sur un ciel de verre et autant s’y élevèrent, autant tombèrent et périrent. Alors Dieu descendit du ciel avec 12 apôtres, et il s’adombra en Sainte Marie…

(Extrait du Registre d’Inquisition de Jacques Fournier, Tome II, page 461-462)


Dernière édition par Jean de Quaregnon le Mer 12 Aoû - 18:29, édité 2 fois

Jean de Quaregnon
Admin

Messages : 100
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 60
Localisation : Hainaut -Belgique

http://ccc-eu.forumactif.be             http://maisonecclesiacat

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices de la Collégiale cathare.

Message par Jean de Quaregnon le Mar 11 Aoû - 18:20

Collégiale de la communauté cathare

*

Il aura fallu plusieurs années pour aboutir à la mise en place d’une entité commune. Ce projet a pu voir le jour grâce à la bienveillance de chacun tant il est vrai que l’écoute de l’autre est la source vivifiante qui nous conduit à la tolérance et in fine à l’Amour. Nous avons tous, sur un même sujet, une vision différente selon notre culture et nos diverses sensibilités. La diversité est une richesse, l’Unité est féconde lorsqu’elle se divise pour se multiplier et faire croître la connaissance.

Voici, grâce au travail soutenu de notre ami Jean de Quaregnon, la première liste, au 1er août 2015, des membres de la Collégiale de la communauté cathare. Jean sera le lien privilégié entre nous tout en gardant à l’esprit que les sites de chaque communauté, dans la diversité, restent les pôles de rencontre des croyants et auditeurs. J’invite chacun à consulter les sites de nos amis et, si possible, à participer à leurs activités. Vous avez également à votre disposition un certains nombre d’écrits qu’il vous est possible de vous procurer auprès des auteurs philosophes, sociologues, historiens, ou théologiens du catharisme (Ruben Sartori, Eric Delmas, Bertran de La Farge, moi-même… pour ne citer que quelques uns, pardon auprès de ceux que j’ai oublié).

Les travaux et sujets débattus au sein de la Collégiale feront l’objet d’un communiqué auprès des Ecclésias. Vos idées de sujet seront, cela va de soi, les bienvenues.

Souhaitons bon travail à la Collégiale,
Que le Paraclet vous accompagne.

Gilles-Henri Tardy


Liste des membres de la Collégiale au 1er août 2015

(L’engagement moral incite à respecter les vues de chacun, elle ne contraint personne à se maintenir. D’autres Ecclésias viendront s’ajouter avec le temps… d’autres nous quitterons peut être mais toujours dans le respect que nous leur devons)

*

-Eglise cathare orientale d'Athènes : Gilles-Henri Tardy (Grèce)
-La résurgence cathare : Ruben Sartori (France)
-Occitanie cathare de Toulouse : Bertran de La Farge (France)
-Catari italia : Roberto de Marselha (Italie)
-Chiesa Catara de Vénitie: Maria Térésa Cazzaro (Italie)
-Chiesa Povera de Ombrie : Vincenzo Bacarini ( Italie)
-Chiesa Catara d'Alessandria : Simon Pozzi (Italie)
-Maison Ecclesia Cathare corda : Jean de Quaregnon (Belgique)
-Comunidade Jessênia (Brésil)














Afin d'approfondir votre réflexion , et enrichir de votre participation active, notre cheminement commun, je vous propose quelques réflexions personnelles ci-après et dans un premier temps, vous invite à lire l'article très pertinent d' Eric de Carcassonne du site catharisme d'aujourd'hui.

http://www.catharisme.eu/blog/2015/06/30/oecumenisme-et-humilite/



Petites Réflexions ...parmi tant d'autres!

*


LES COMMUNAUTES , LES ECCLESIAS ET LA COLLEGIALE : LA VERITABLE UNION

La particularité et la collégialité : Comment et pourquoi donner du sens à celle-ci?

Se joindre à nos frères et soeurs, est une métaphore concernant la plus grande union des esprits, la communion des âmes, l'union extérieure étant souvent dénuée de sens et potentiellement destructive. La finalité de la collégiale ne se situe pas au niveau du comportement, mais plutôt au niveau du contenu , de l'attitude personnelle de l' esprit prisonnier dans un corps de misère et d'oubli; c'est-à-dire qu'est-ce qui nous pousse à agir: Est-ce l'Esprit de Dieu qui nous est étranger et inconnu ou celui du dieu de ce monde ,du démiurge, de l'ego , le fin du fin de la fragmentation .

Quel est le sens que nous donnons à nos implications en ce monde et devons-nous absolument formaliser ce qui relève uniquement de l'Esprit!Ne nous sentons pas obligés de rencontrer nos frères et soeurs en Christ de façon formelle, officielle, au travers d'une organisation quelconque (association , communauté ou collégiale) Elles sont totalement inutiles à notre éveil et reflètent souvent une projection anthropomorphique sur un Dieu qui pense maintenant comme un ego dualiste, croyant en une union extérieure, amassant un nombre toujours croissant d'adhérents et/ou de croyants . L'amour du Père en nos esprits est le seul missionnaire qui s'exprime alors à travers nous par la bienveillance de notre propre entendement du Bien.Et déjà nous sommes, ici et maintenant, une véritable communauté spirituelle au sein du Christ , ce qui n'a rien à voir avec une spécificité dans la forme.La verticalité de l'être doit-elle prendre forme en ce monde d'oubli?Peut-être que oui...afin d'espérer joindre quelques âmes perdues en ce monde .Mais existe déjà les Ecclesias qui peuvent répondre de même façon , mais quel est leur portée en ce monde ,qui s'en soucie ? Alors doit-on rajouter une suprême forme aux formes et dans quel but ?Nous travaillons déjà en nos communautés respectives à propager le message de la gnose cathare . Et au bout du compte , après quelques années de diffusion, combien sommes-nous à suivre réellement le chemin? Quel est le retour de nos actions particulières?Combien de personnes prendront le temps de lire nos textes et combien y réponde? Peu ,très peu...
Même dans le cadre d'une réflexion commune sur la création d'une collégiale ,quels sont ceux qui y ont donné une réponse détaillée et motivée, qui sont prêts à s'engager activement dans cette démarche? Ce n'est pas un jugement, juste une constatation .Prenons soin de bien y réfléchir et posons-nous les bonnes questions!
Chacune des structures de la belle diversité cathare doit-elle s'organiser en une super-structure dans la forme d'un monde de néant?
La collégiale pourrait être une bonne chose et je sais que Gilles-Henri s'y emploie avec tout son amour, toute sa bienveillance. J'y adhère également , en esprit et en vérité , même si je partage également d'autres opinions comme celle d'Eric de Carcassonne comme celle que je vous propose en ce jour,.
J'y participe si cela peut propager le Bien en ce monde et à aider les chercheurs spirituels à rentrer à la maison.Puisse chacun exprimer son avis et le fasses.
L'idée est certes, bonne en soi, mais ne risque-t-elle pas de déraper rapidement en un lieu de débats interminables puisque chacun , en son propre entendement du bien, n'est qu'une minuscule parcelle issue de la création divine, consubstantielle à Dieu? Emanation du Dieu Bon , l'Esprit cette âme céleste prisonnière d'un corps d'oubli où chaque forme parlant au nom de sa propre expérience en la matérialité est le plus souvent sous l'emprise de l'ego,le grand maître souverain de ce monde.
Peut-on concilier l'inconciliable? Peut-on allier les opposés?
L' éternité de Dieu ne peut s'aborder du point de vue de l'ego et du temps tel que nous l'envisageons. Il s'agit de libérer son esprit du papotage de l'ego et à continuer dans le silence profond de la méditation au plus près du Père Saint. C'est un voyage en solitaire...



L'individualité et les particularités...particulières :


En cela, le Dieu Bon, le «Summum Bonum» est divinement particulier en notre entendement du Bien qui n'est pas à même de percevoir ce qui n'est pas explicable par nos sens et en nos mots trop limitatifs ni en leurs définitions restreintes. Dieu serait la particularité originelle , l'Unique et nous, ses émanations , minuscules particules enfermées en les pièges de ce monde.

Dans la haine particulière, les autres sont continuellement jugés par nous et par rapport à nous parce qu'ils ne sont pas aussi particuliers que nous le sommes, parce qu'ils ne sont pas aussi «spirituels» que notre communauté «si particulière». En effet, les groupes se définissent comme tels parce qu'ils se jugent différents des autres. Par exemple, l'affirmation "J'ai besoin d'un groupe à qui je peux parler et avec qui je peux m'associer" implique clairement qu'il y a "d'autres groupes qui ne me comprennent pas." De cette façon, notre individualité est renforcée puisque la croyance en des différences y est importante. Ainsi l'âme spirituelle est inévitablement emprisonnée en ce monde de l'illusion , la survie étant le but secret de l'ego, en le plan dément du démiurge.

Dans l'amour particulier, certains semblent entendre la voix de Dieu, alors que tout ce qu'ils entendent n'est que la voix de l'ego qui parle uniquement en faveur de leur particularité. Cette erreur rappelle celle qui s'est faite passée pour la Chrétienté pendant deux mille ans.Alors que les chrétiens bien intentionnés se rassemblaient dans leurs églises , ils continuaient à manifester la criminelle projection de leur culpabilité inconsciente tout en pensant qu'ils étaient en train de suivre leur seigneur Dieu de l'amour.
Le recours à la violence fut alors parfois légitimé du fait que celle-ci peut servir de justification quand ce qui la motive renvoie à la justice divine et, le pieux recours à l'intervention de dieu censée comprendre nos faiblesses et devient ainsi un moyen d'économiser les efforts que demande le désir de mener une vie droite dans un monde tourmenté.Pour la Gnose Cathare ,Dieu veut et peut tout dans le Bien. Ce qui relève du Mal lui est totalement inconnu. Dieu est étranger à ce monde puisqu'il semble s'en désintéresser totalement, comme s'il n'en avait aucune connaissance.

Et nous sommes nous , plongés dans cet univers duel dont la malignité profonde nous donne à voir un bien le plus souvent faux et un mal apparemment curable,
comme si le bien pouvait ,de par le temps, effacer tout mal en ce monde! Ce que nous sommes amenés à connaître au quotidien ,c'est le plus souvent un moindre mal. En effet, la plupart du temps, un bien ici et maintenant s'avère être un mal ailleurs ou, à un autre moment.

L'énorme investissement inconscient que notre esprit entretient perpétue le système de pensée de l'ego et la façon remarquable et ingénieuse par laquelle nous perpétuons le monde du démiurge, mais que nous avons bel et bien construit, rend l'écoute de l'Esprit du Père Céleste et son Amour très, très difficile à entendre.

Cela ne veut certainement pas dire que les croyants ne devraient ni se réunir en groupe et au cours d' événements qui sont des expériences authentiques de communion, ni que les gens ne devraient pas ressentir la présence du Christ ou du Saint Esprit et que ces expériences abstraites ne peuvent pas être traduites correctement par l'esprit individuel de façon spécifique dans la méditation avec le Père Céleste
L'erreur vient certainement du fait de manquer de reconnaître que ce qui unit réellement les gens en tant que famille, que communauté, c'est la Source Vive commune qui est uniquement du domaine de l'Esprit. Humblement, essayons d'élever notre esprit vers une transcendance qui nous dépasse et non de rabaisser le
principe du Bien, le Dieu Bon au niveau de notre imparfaite mondanité.

Il ne s’agit plus d’écarter la raison, mais d’aller au-delà de la raison, en le sein même de l'Esprit du Père Céleste qui n'est point de ce monde et Qui n'y a aucune part. Puisse chacun en être conscient en nos relations de par le monde et ne commettons pas certaines erreurs comme par exemple:

La particularité spirituelle: croire que l’on est ou qu’un groupe est différent ou meilleur qu’un autre, voire plus proche ou plus aimé de Dieu. Ces actions sont souvent motivées par le besoin qu’ils ont de se vêtir d’une forme qu’ils croient être le signe d’un avancement spirituel, espérant par magie que le contenu de la liberté de l’ego infusera par leur comportement sur leurs esprits puisqu’ils l’ont maintenant recouvert du masque de sainteté
Rendre l’erreur réelle : rendre le monde et le corps réel en lui assignant des valeurs négatives ou positives. Cette erreur s’exprime par le fait de spiritualiser la matière, de développer une éthique ou un système moral ascétique, libertin ou modéré; de croire que la pratique spirituelle a une signification et un pouvoir en elle-même comme de produire des miracles ou de nous apporter du bonheur et des bienfaits....

Minimiser notre investissement dans le système de pensée de l’ego : croire que tout chemin spirituel est facile et ne nécessite que peu ou pas d’effort puisqu’il est uniquement nécessaire d’entendre la voix du Saint Esprit. Il y a un chemin par lequel l’évasion est possible. Il peut être reçu , mais il nécessite de la patience et une volonté abondante et surtout bienveillante. Le message de la Gnose cathare ne nous est pas destiné à nous personnellement. Il est filtré à travers les besoins de notre propre avancement spirituel et de notre système de pensée. La Gnose Cathare elle-même ne s’applique pas nécessairement au monde entier, encore moins à certains individus que nous pourrions choisir comme étant des disciples ,des bénéficiaires de notre révélation .A chacun sa route ...
Nous sommes des passants, des étrangers en ce monde et nous ne faisons qu’entreprendre à nouveau un ancien voyage, depuis longtemps commencé et nouveau qu’en apparence. Nous avons recommencé sur un sentier que nous avons déjà parcouru mais sur lequel nous avions perdu notre foi. C'est un chemin spirituel difficile précisément parce qu'il est simple, clair et en directe opposition au système de pensée de l'ego et des vues du monde. Mais maintenant, nous essayons à nouveau et espérons cette fois-ci, d'arriver à bonne fin..
Cette Réponse repose calmement dans nos esprits, attendant patiemment notre accueil, le moment venu.
Baisers de paix profonde en Christ,

Pour le C.O.R.D.A., en ce 6 août 2015
Jean de Quaregnon.




"Père Saint, Dieu juste des bons esprits, toi qui jamais ne te trompes, ni ne mens ni ne doutes, de peur d'éprouver la mort dans le monde du dieu étranger, puisque nous ne sommes pas du monde et que le monde n'est pas de nous, donne-nous à connaître ce que tu connais et à aimer ce que tu aimes"
"Benedicite, Seigneur Dieu, Père des bons esprits, aide-nous dans tout ce que nous voulons faire".

Jean de Quaregnon
Admin

Messages : 100
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 60
Localisation : Hainaut -Belgique

http://ccc-eu.forumactif.be             http://maisonecclesiacat

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices de la Collégiale cathare.

Message par Gilles-Henri le Lun 17 Aoû - 13:08

Mes Amies et Amis,
Il se trouve des censeurs, il se manifeste des rhéteurs... Ni l'un ni l'autre ne peuvent guider notre cheminement spirituel... encore qu'un rhéteur éclairé pourrait nous faire partager sa connaissance. Parce que nous nous trouvons en ce monde, à ce moment de l'évolution cosmique qui nous a amené à être au XXIème siècle, il nous semble naturel d'écouter ce que l'âme a à nous dire. Parce que nous sommes au XXIème siècle... nous ne sommes pas au Moyen âge ! Et c'est pour cela, malgré notre bonne foi et notre désir d'Amour-Agâpé, dans une approche contemporaine que nous serions des néo-cathares ! Mais qu'importe les étiquettes, mieux vaut être dans une évolution qui correspond à notre Liberté chrétienne plutôt que dans une rétro-évolution qui nous ramènerait dans les temps obscures d'un intégrisme cathare qui ne serait alors qu'un pseudo-catharisme. Si nous travaillons ensemble à définir des doctrines qui peuvent nous aider sur le chemin de notre belle spiritualité, sans concession envers les choses perverses de ce monde (je n'inclus donc pas dans ce rejet ce qui est aimable, comme l'affection, l'amour physique honnête, le beau, la gratuité du geste...l'écoute de l'autre et la vraie compassion), nous devons aussi rejeter les dogmes, même et surtout ceux des pseudo-cathares qui voudraient nous imposer leurs vues et par un discours discourtois nous culpabiliser... Le dogme, quel qu'il soit, est une prison où l'on enferme l'âme. La recherche d'une explication, la recherche du mieux être est la liberté de l'Esprit. Le catharisme n'est pas une fin en soi. Il s'inscrit dans la continuité... Pour être clair, cette continuité ne peut exister que si l'on appréhende pleinement le déroulement historique qui a présidé à l'émergence des spiritualités et religions. La voie tracée par nos anciens, avec la grâce de Dieu, est un long cheminement où se côtoient l'ascèse, la prière et le don de soi envers son prochain. C'est aussi, à n'en pas douter, l'ouverture aux idées, à la tolérance de ceux qui nous sont différents où qui possèdent une approche du Très-Haut dans une pratique différente de la nôtre. Dieu est unique mais c'est dans le multiple qu'Il rayonne.

Gilles-Henri
La liberté de conscience est absolue : " si un chrétien se trouve en conflit entre le dogme et sa conscience, il doit suivre sa conscience et non le dogme" (Thomas d’Aquin, in ''La Somme Théologique'').[i]

Gilles-Henri

Messages : 12
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 69
Localisation : Athènes (Grèce)

http://www.eglise-cathare.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices de la Collégiale cathare.

Message par Jean de Quaregnon le Lun 17 Aoû - 14:03

Si nous désirons instaurer une collégialle des communautés cathares,et avancer ensemble sur la voie de justice et de vérité, il me semble primordial de respecter en premier nos proches en esprit et en vérité, c'est à dire nos frères et soeurs cathares, même si leurs chemins diffèrent dans la forme , avant de vouloir essayer d'inclure le multiple!  Et pour ma part Le Dieu Bon ne rayonne pas en ce monde puisqu'Il n'y a aucune part et que les dieux des autres religions sont à l'opposé du Dieu inconnu de nous. Aussi pour moi, le catharisme n'est pas une continuité mais un contre-courant radical face aux religions instaurées ...Il y a là, il faut croire, un fameux débat en perspective! Et je ne veux pas rentrer non plus dans un intégrisme chrétien catho...j'en suis sorti il y a déjà bien longtemps !
Je ne cherche pas à trouver de la bonté ou des beautés au monde, mais à m'en libérer, arriver à bonne fin et de rentrer à la maison.....


Jean de Quaregnon



N’aimez  point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.

(1 Jean 2: 15-16)

Jean de Quaregnon
Admin

Messages : 100
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 60
Localisation : Hainaut -Belgique

http://ccc-eu.forumactif.be             http://maisonecclesiacat

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices de la Collégiale cathare.

Message par Jean de Quaregnon le Lun 17 Aoû - 22:14

Il serait bien utile que chacun puisse en esprit et en vérité , afficher un regard spirituel sur le monde tel qu'il est ,sans jugements ni écartements, et sans aucune amertume, et puisse se tourner vers la maison du Père à l'instant même, en l' ici et maintenant qui bannit tout le passé de l'égo, et entre dans l'éternité "présente-présence"du Père.
Tel le fils prodigue,chacun retournant comme il le peut et le veut parfois à la maison!
Nous avons tous et toutes des visions différentes,désolé Gilles-Henri si j'ai été un peu brusque,mais notre but à tous,enfin je le suppose en ce cheminement cathare, c'est de nous libérer du monde du démiurge ou de peu importe quel nom de dieu et de rentrer ""enfin à la maison""!!! c'est là notre seul et unique  but! ou bien alors, je ne comprends plus rien !
Nous ne sommes pas là pour soulager le monde à la mode chrétienne ou orientale, ni en exprimer toutes les beautés factices ,mais à nous en extirper ici et maintenant, en dehors de toutes nos indécrotables croyances!
Je vais peut-être à l'encontre de tes croyances, mais en cet instant saint, je suis au plus près de l'Esprit du  Père Saint des Bons Esprits .et cela me suffit!
j'aimerais sincèrement que chacun(e) puisse s'exprimer sur ce point et le fasses , là ici et maintenant!!!
La collégiale EST en Esprit et en Vérité, ICI et Maintenant ,sans constructions aucunes, sans mots,sans phrases , sans ceci,ni cela,puisque pas de ce monde! ELLE EST et je vous aime .


Jean de Quaregnon



N’aimez  point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.

(1 Jean 2: 15-16)

Jean de Quaregnon
Admin

Messages : 100
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 60
Localisation : Hainaut -Belgique

http://ccc-eu.forumactif.be             http://maisonecclesiacat

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices de la Collégiale cathare.

Message par Gilles-Henri le Mar 18 Aoû - 8:54

Rentrer à la Maison du Père, bien entendu toute la démarche est là... en quelques mots, des mots simples et beaux. Mais par quelle porte ? Voici : qu'on le veuille ou non, nous sommes actuellement en ce monde et nous observons que nous sommes entourés, de la part de nos semblables, de beaux gestes. Mais, Hélas, combien de misère, de peine, de massacres !Nous sommes donc confrontés à une "réalité" produite par le monde sensible. La porte que j'ai choisie est de tenter d'aider de toute mon âme les personnes fragilisées, d'aller vers eux et de donner ce que je peux, de donner mes pauvres moyens. Je ne citerai pas les nombreuses fois où le Christ nous encourage à aller dans cette voie. Si mon âme s'y perd... alors que mes actes aient, si Dieu le veut, servi à mon prochain. J'assume mon humanité, je n'ai pas la prétention de devenir saint mais de vivre, autant que faire se peut, une vie saine.
Le deuxième aspect de notre réflexion porte sur la continuité. Comment ne pas tenir compte de la vie, du travail en Esprit de nos prédécesseurs qui ont tant souffert pour leur foi ? Comment, alors, ne pas tenir compte des Anciens qui les ont précédé et les ont inspiré ? Nous venons de Christ et nous passons par les Anciens pour arriver à ce monde dénaturé du XXIème siècle... il y a continuité en Esprit, nous nous devons de relever ce défi face au matérialisme et au Mal sournois. Mon prochain livre expliquera ceci et permettra, je l'espère, de mieux comprendre le pourquoi nous sommes aujourd'hui Cathare et pas autrement.
Mon Cher Jean, je comprends tes vues. Mais nous devons nous dépasser... c'est tout le sens su symbole mystique de la crucifixion : le dépassement de soi. C'est ce qui a fait dire au Christ : "Le prince de ce monde est vaincu".
Tu as toute ma belle amitié,
Que le Paraclet guide tes pas,
Gilles-Henri

Gilles-Henri

Messages : 12
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 69
Localisation : Athènes (Grèce)

http://www.eglise-cathare.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices de la Collégiale cathare.

Message par Jean de Quaregnon le Mar 18 Aoû - 11:53

Mon cher Gilles-Henri,

Je ne doute pas de la bonté de tes sentiments et des raisons de ton coeur.Et il y a certainement continuité ou plutôt présence en l'Esprit , car continuité évoque surtout l'idée d'une évolution,d' un certain temps de l'horloge des hommes.Or Dieu "est "et nous ne sommes pas... encore.Il ne participe pas au monde et son émanation ne concerne que nos âmes.
Dans la vision, le regard cathare , il est dit également qu'il nous faut grande attention à ne pas provoquer un plus grand mal par répercution ,suite à notre "bonne action"!La seule chose qui a un sens et une valeur en elle-même, c'est la réalité des conséquences qu'aura finalement chaque action donnée..Bien entendu , nous restons entièrement autant que faire se peut dans la bienveillance et si nous pouvons soulager
d'autres êtres , nous n'aurons réalisé que notre humanité...Les anciens prêchaient un respect inconditionnel de la vie. Tout ce qui avait place dans le monde matériel mérite considération, même si c'est le produit du maître de ce monde.

Choisir entre l'humilité de laisser le monde périr, et l'orgueil de le sauver. En effet, on ne peut pas avec succès courir deux lièvres à la fois: purifier au maximum son âme et la libérer de sa tunique de chair, ou bien se rendre le plus utile possible à autrui.Mais notre chemin cathare consiste-t-il à améliorer le monde et à embellir notre prison ??Telle est la question....
Je considère de mon devoir de faire le bien et d'éviter le mal, non pour être vertueux ou me sanctifier, mais parce c'est quasi une trivialité. Je le fais, parce que je sais simplement que je dois le faire, même si je ne peux pas vraiment expliquer pourquoi (ou plutôt si, d'une certaine manière). Je le fais parce que cela fait partie de mon être, de mon âme.

Pourquoi Dieu se moque-t-il apparemment de nous au point d'avoir ainsi abandonné dans l'obscurité de l'erreur et de l'ignorance la plus crasse l'ensemble de tous ces millions de gens les plus fervents dans la supplication qu'ils adressent à Dieu de les guider dans la vérité et dans les meilleures décisions à accomplir sur terre pour le mieux, ne leur accordant au plus que le loisir de s'auto-persuader d'être éclairés ?

Le Dieu cathare n'a rien en ce monde et n'y intervient nullement.....

Avec toute mon amitié spirituelle


Jean de Quaregnon



N’aimez  point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.

(1 Jean 2: 15-16)

Jean de Quaregnon
Admin

Messages : 100
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 60
Localisation : Hainaut -Belgique

http://ccc-eu.forumactif.be             http://maisonecclesiacat

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prémices de la Collégiale cathare.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum